Pharmaciens Sans Frontière Rhône-Alpes – Article à la Une

   IMPORTANT : Pharmaciens Sans Frontière Rhône-Alpes ne récolte plus les médicaments usagés

Pharmaciens Sans Frontière Rhône-Alpes ne récupère plus les boites de médicaments usagées des particuliers conformément aux normes de l’OMS. Nous vous invitons fortement à remettre les médicaments non consommés à votre pharmacien habituel afin que ceux-ci soient traités dans le cadre de Cyclamed. Nous ne pouvons plus nous occuper de la collecte de vos médicaments restant pour des raisons de sécurité et de traçabilité même si ceux-ci n’ont pas dépassés la date de consommation.

Suivez notre actualité et découvrez nos activités


Pharmaciens Sans Frontières et PSF Rhône-Alpes : qui sommes-nous ?

Pharmaciens Sans Frontières International

Pharmaciens Sans Frontières est une association loi 1901. Celle-ci a été fondée par cinq pharmaciens de la région de Clermont Ferrand en 1985 et a pour  objet d’améliorer l’accès des populations défavorisées à des soins pharmaceutiques. L’objectif était de récupérer des médicaments non utilisés en France pour les mettre à disposition des populations des pays sous-développés qui se trouvait alors dans l’incapacité de financer les dépenses de santé pour leur population.

Depuis sa création, PSF a  œuvré pour faire reconnaître l’importance des pharmaciens en tant qu’acteur de santé publique dans le monde. Les actions de PSF sont inscrites dans le respect des Bonnes Pratiques Pharmaceutiques (BPP). Les projets de PSF couvrent de nombreux domaines en lien avec la santé publique :

  • Construction et réhabilitation d’infrastructures sanitaires et de santé,
  • Formation à la santé,
  • Activités de prévention du VIH,
  • Promotion de l’accès aux soins des populations isolées et vulnérables.

PSF compte, outre les partenaires locaux & stratégiques, plusieurs antennes PSF en Europe de l’Ouest dont PSF Rhône-Alpes. Ces antennes mènent des projets en toute autonomie dans leurs pays d’intervention.

Pharmaciens Sans Frontières Rhône-Alpes

L’antenne Pharmaciens Sans Frontière Savoie s’est constituée en 1987 comme antenne départementale de PSF national, soit 2 ans après la création de l’ONG. En 1994, Pharmaciens Sans Frontière Savoie devient une Association Départementale, loi 1901, elle-même intégrée au sein de PSF International qui regroupe plusieurs pays européens. Afin d’améliorer la synergie, en 2003 PSF SAVOIE fusionne avec la Haute-Savoie et l’Isère et devient PSF DEUX SAVOIE ET ISERE puis RHÔNE ALPES en mars 2010.

Historique : 

Pharmaciens Sans Frontière participe à de nombreux projets et actions à travers le monde :

16 février 1987: Tremblement de terre en Arménie :PSF Savoie mobilise les pharmaciens savoyards pour l’envoi de farines et laits pour enfants.

Septembre 1989 : Première mission au Mali, à Lany Tounka (région de Kayes) : création d’une pharmacie villageoise, instauration du recouvrement du coût (selon l’initiative de Bamako). Cette première mission a été suivie de trois autres missions en 1991-1994 et 1997.
Mars 1990 : Suite à la révolution roumaine, mission humanitaire en Transylvanie avec le Collectif Roumanie Chignin et Grésy-sur-Isère.
Automne 1990 : Mission au Kosovo : apport de médicaments (convoi).
Janvier 1993 : Missions dans les léproseries du Vietnam : apport de médicaments et soutien alimentaire aux enfants de lépreux (centres d’enfants).
Automne 1993 : Aide à la lutte contre le SIDA au Mali. (Sikasso) par l’envoi de 250 tests VIH.
Année1993-1994 : Mise en place et livraison aux réfugiés bosniaques, d’un bus dentaire, en coaction avec Solidarité Afrique de Décines (logistique).
Année 1994 : Participation, par l’achat de MEDESS, à la création de la pharmacie Daniel Cathiard de l’association ECLA à Ouahigouya (Burkina Faso).
Année 1997 : Démarrage d’une aide au développement au Guatemala en coaction avec l’association guatémaltèque Vivamos Mejor . Financement de médicaments pour 5 pharmacies communautaires dans la région d’Atitlan et aide à la formation des promoteurs de santé
29/1 au 6/2/98 : Mission avec l’association Chambéry-Ouahigouya, à l’hôpital de Ouahigouya pour la préparation d’un audit.
Mars 1998 : Mission d’audit général de l’hôpital de Ouahigouya ( dans le cadre de l’association Chambéry-Ouahigouya.)
Novembre 1998 : Mission au Guatemala (avec Vivamos Mejor) pour faire le point de l’état d’avancement du projet et le contrôle des fonds envoyés. Extension du projet des pharmacies communautaires associés à des jardins botaniques de plantes médicinales. Contact avec l’association Jardins du Monde (Jean-Pierre Nicolas, ethnopharmacologue).
Avril 1999 : Actions au Guatemala : signature d’une convention tripartie : PSF Savoie/ Vivamos Mejor et Jardins du Monde pour poursuivre l’action auprès des pharmaciens communautaires avec la priorité donnée à l’extension des jardins botaniques de plantes médicinales et la formation des promoteurs de santé.

Maman et son bébé avec une moustiquaire imprégnée

Sensibilisation en utilisant la boite à images 

Les moutons de Réko : projet de lutte contre la pauvreté à Oula (Burkina-Faso)

Pharmaciens Sans Frontières : notre Charte & Déontologie

Pharmaciens Sans Frontières et son Antenne PSF Rhône-Alpes depuis 1994, visent, par l’implication des bénévoles, au développement durable de santé publique. Pharmaciens Sans Frontières agit sur demandes locales et après évaluation des besoins et de la faisabilité du projet.

Nos actions sont dans le cadre de la Charte éthique de l’aide humanitaire, et nous sommes tenus par  une déontologie stricte notamment dans l’emploi et la distribution des médicaments.

Nous avons pu constater, lors de nos interventions, notamment au Burkina Faso, que des résultats plus que positifs ont été obtenus grâce à la mise en place dans chaque village, des structures socio-sanitaires avec une forte implication de la population et des collectifs locaux. Notre action se prolonge dans le temps car nos évaluations régulières font apparaître des insuffisances. La plus grande difficulté sur place est de mettre en place un dispositif de collectes et d’analyses de l’information. Notre action réside ainsi également dans l’accompagnement pour l’instauration d’un dispositif de suivi-évaluation qui permettra de mieux positionner nos projets et de renforcer les articulations entre acteurs privés et publics de la santé.

Pharmaciens Sans Frontière Rhône Alpes : des projets et des résultats avec nos partenaires locaux

Les évaluations de nos actions passées font ressortir les points forts des programmes que nous avons mis en place, en particulier, concernant la structuration de manière cohérente des actions autour de la problématique de la santé publique et en particulier celle des enfants, mais aussi par la prise en compte de la lutte contre la malnutrition, les soins primaires de santé, l’alphabétisation et toutes les actions de sensibilisation dans les villages sur les sujets concernant non seulement la santé mais aussi la citoyenneté. Pharmaciens sans frontières et ses partenaires burkinabés n’agissent pas isolément mais toujours en liaison avec les autorités administratives du Ministère et de la santé du Burkina Faso et de celles de la province et du département de Oula où se situent les 28 villages participants au programme.

Grâce à ses compétences de plus en plus reconnues, Pharmaciens Sans Frontières Rhône Alpes, se positionne en appui technique, où son rôle sera de recueillir et d’analyser au niveau de la santé des mères et des enfants les données pour ensuite pouvoir les restituer au District sanitaire de la Région et du Ministère de la Santé. Ceci se fait par la mise en place d’une structure technique locale, en liaison directe avec les villages et les autorités. Ce travail d’analyse des données du suivi de la nutrition des enfants de 0 à 5 ans a déjà été engagé depuis plusieurs années, PSF Rhône Alpes possède aujourd’hui, de très nombreuses données exploitées et transmises au service de santé locaux suivant les nouveaux protocoles définis par le Ministère de la Santé. Il ne s’agit donc pas de se substituer aux autorités santé existantes qui ont les compétences en la matière mais de proposer un appui technique, logistique et bien sûr financier pour permettre à ces villages et donc ses populations démunies de pouvoir un jour prochain réussir leur développement liée à la santé publique de la population et devenir de plus en plus autonome.

Pesée des enfants avec la balance Type Unicef

Enregistrement des données par l’animatrice d’AMMIE sur le carnet de santé

Dépôt pharmaceutique de Oula