Pharmaciens Sans Frontière - Rhône-alpes - mission humanitaire

Une mission de PSF Rhône-Alpes en 2017 au Burkina Faso avec l’association AMMIE.

Participants : Odette Pion, Jean Marc Schemitick, Amria Rebaud, Bernard Lepage, Gilbert Pion.

Depuis de nombreuses années, Pharmaciens Sans Frontières Rhône-Alpes développe avec l’association AMMIE (Appui Moral Matériel Intellectuel à l’Enfant) au Burkina Faso dans la région sahélienne du Nord, Région de Ouahigouya dans 28 villages de la commune de Oula, des actions de santé publique, et lutte contre la malnutrition, accompagnées d’activités socio économiques pour lutter contre la pauvreté dans les villages et apporter aux groupements villageois féminins une  participation à des projets qui favorisent l’indépendance financière et sociale des femmes.

                    

Projet Rotary

Au cours de cette mission, des contacts ont été pris avec le Rotary club millénium de Ouagadougou pour conduire un nouveau projet sur la santé des mères et enfants VIH, projet construit en multi partenariat avec PSF /AMMIE

et le Rotary Club de Chambéry et d’autres rotariens Savoie et Annecy,  Montreux et Turin Nord  ainsi que celui de Ouagadougou Millénium, avec l’abondement  de la Fondation Rotary. Ce projet se déroulera sur une période de 2 ans où PSF Rhône- Alpes doit assurer un financement important.

Ce projet développe 8 actions :

  • Renforcement des capacités des bénéficiaires par l’information et la sensibilisation : groupes de paroles, ateliers d’éducation thérapeutique et clubs d’observance.
  • Soutien matériel pour les mères accouchées et les nouveaux nés par des kits de matériel de première nécessité.
  • Soutien alimentaire aux femmes et grands enfants infectés par l’achat de vivres.
  • Soutien alimentaire aux enfants de 0 à 5 ans par achat de lait 1er et 2ème âge et farine infantile.
  • Soutien médical : consultation médicale, bilan thérapeutique, bilan de suivi, et achats de médicaments essentiels génériques (MEG).
  • Soutien scolaire aux enfants infectés ou nés de parents infectés en primaire et secondaire.
  • Soutien financier aux femmes infectées pour développer des activités génératrices de revenus (AGR).
  • Formation d’un technicien biologiste pour le laboratoire d’AMMIE.

                 

Image 1 : Prise  en charge d’une malade dès son arrivée au Centre de dépistage anonyme AMMIE 

Image 2 : Travail avec le technicien du laboratoire 

 

Villages de Rassomdé et Irbou  pour une rencontre avec les Groupements Villageois Féminins (GVF)

Rassomdé : la représentante des GVF remercie l’animatrice AMMIE pour  le soutien et les conseils.

Des activités ont été conduites : culture d’arachides, jardinage, fosse fumière, petites commerces.

Une demande argumentée est faite pour la mise en place d’un moulin, le moulin le plus proche est à 7 km Namissiguima et en période de saison des pluies impossible de s’y rendre en raison des bas fonds.

Le cout de la mise en place d’un moulin  est de 1 050 000 FCFA

environ1600 € le groupement a en caisse 350 000FCFA  soit 532 € soit le tiers  du financement.

Reste à financer 1068 €

 

Irbou : Ce village est à 27 km de Oula chef lieu du département.

Sur les conseils d’AMMIE le GVF s’est restructuré, la cotisation a été fixée à 100 FCFA par an .Les femmes du groupement ont pu récolté 2 sacs de 100kg d’arachides et encaissé 30 000FCFA soit 46€

La prévention de la malnutrition a permis de diminuer d’une façon significative les cas d’enfants malnutris sévères dans le village.

Le village est entouré d’arbres de karité et leur demande est simple : elles voudraient mettre en route une fabrication de savons de karité qui seraient vendus sur les marchés.

Louise, animatrice PSF/AMMIE a eu une formation pour la mise en place de cette activité.

Cout total du projet est de 423 900 FCFA  = 645 €

Le GVF apporte 207 400 FCFA = 315 €

Il reste à financer 216 500 FCFA = 330 €

Ces deux demandes très réalistes des GVF sont très révélatrices de la mobilisation des femmes dans les villages afin d’avoir une activité génératrice de revenu et se sentir autonomes pour quelques petites dépenses sans en référer au mari.

«  Si on les aide à se nettoyer le dos elles vont se nettoyer le ventre » conclue la présidente des  GVF.

Autres villages visités : Boursouma et Bougouré

Boursouma : poursuite de la lutte contre la malnutrition avec référencement au niveau du CSPS.

Bougouré, : l’harmattan souffle mais les animatrices de quartiers ont préparé la bouillie pour les enfants : bouillie à base de farine de mais, poisson séché, pain de singe, pate d’arachide, huile, sel sucre.

Les bols et les gamelles s’alignent pour la distribution et l’enfant guette son tour.

     

Image 1 : En attendant la bouillie

Image 2 : Distribution de la bouillie par les animatrices de quartier

Village de Réko

Organisation d’une grande cérémonie pour l’attribution de la quatrième dotation « Mouton engraisseur naisseur » concernant le programme Crédit Agricole de la Ravoire et Hte Savoie.

Suite à un financement initial de 9000€

Une première dotation d’un mâle et deux femelles, démarrée en mai 2012 a été attribuée d’abord à 30 femmes suivie d’une deuxième dotation en octobre à 15 nouvelles femmes  Ces deux dotations, après remboursements ont permis une  3 ème dotation attribuée à 20 autres femmes en mars 2016 et une 4ème  dotation en mars 2017 à 15 autres femmes recevant chacune125000CFA (190€).

Donc maintenant 80 femmes ont bénéficié de ce programme générateur de revenu dans ce village, une belle réussite.

Une femme de Réko  faisant défiler ses moutons

Autres activités missions :

Administratives : Banque, (ECOBANK)

Réinscription de l’ONG PSF RHÖNE-ALPES au niveau des services burkinabés (MATDSI)

Dossier avec AMMIE via Ambassade de France

Participation à une restitution d’une étude sur l’évaluation de base des connaissances, attitudes et pratiques des adolescents et des jeunes sur la santé sexuelle et reproductive dans la commune de Ouahigouya (BEFORCE).

Participation à la journée de solidarité organisée par AMMIE.